Suite
Travail à l'atelier
Quelques oeuvres
Technique
Expositions à venir
Autres oeuvres
Suite
Récompenses
Dernières créations

Un amour de statue

 

 

J’écarquille les yeux ! aurais-je la berlue ?

Ou vais-je m’éveiller tout à coup dans mon lit ?

La femme d’à côté sans voile est étendue

L’oeil rivé semble-t-il au livre qu’elle lit.

 

Avec légèreté et combien d’indolence

sur le ventre là-bas, Plein soleil ,quelque part,

chantonnant, la mutine incessamment balance

l’obsédante cheville accrochant mon regard.

 

Elle s’offre à mes yeux avec tant d’indécence

Ayant puisé sa pose aux sources du Mépris !

Sans doute adopte -t -elle feinte indifférence

Pour tendre ce filet divin où je suis pris.

 

Elle ondule en silence et soulève coquine

En cadence à l’envi la courbe de ses reins

Et j’allais défaillir quand enfin je devine

Qu’à mon grand désespoir la mignonne est d’airain.

 


Poème de Jac Kallos
Grand prix poètique 2008 de l'Association Internationale des Belles lettres

A retrouver sur le site

 www.jac-kallos.com

 
 

 
 
 

www.globe-art.com